31
le meilleur des sorties pour enfants

Ecole à la maison et télétravail : yes we can !

Ecole à la maison et télétravail : yes we can !

On s’en doutait, c’est arrivé : on va se retrouver un mois complet, peut-être plus, enfermés avec nos enfants… On les aime, mais là… c’est beaucoup quand même, non ? Alors on ne panique pas, vous allez voir, tout va bien se passer. Vous allez même en redemander !

C’est jeudi 12 mars que tout a basculé.

On l’attendait, c’est vrai, mais quand Manu l’a annoncé, on s’est un peu ratatiné sur le canapé, on a échangé un regard perdu avec Chouchou, pendant que les bambins faisaient la danse de la joie (version ado : envoyaient des memes* sur insta… avec aussi beaucoup de joie).

Pas d’école.

De la crèche à la fac, et jusqu’à nouvel ordre, les lardons devraient rester à la maison.

« Comment va-t-on les faire garder ? », s’est-on d’abord demandé. Et puis le Président a parlé encore un peu, et il nous a dit que nous aussi, si on pouvait, on allait télé-travailler.

Alors là, on s’est demandé : « Comment va-t-on faire pour les garder, NOUS ? » Au moins 15 jours, au pire… on ne sait pas. On s’est dit qu’on n’allait pas y arriver.

On a pensé rédiger une petite annonce pour les mettre sur Le Bon Coin, et puis on s’est rétracté, le marché devait déjà être saturé.

*Meme : c’est un petit montage photo blagounette. Si on n’a pas d’ado ou pas d’Instagram, on n’est pas obligé de savoir.

On respire (dans son masque) : ça va bien se passer !

La clé pour un confinement (avec enfants) réussi, c’est l’or-ga-ni-sa-tion ! Même si ça n’est pas notre fort, on peut y arriver !

D’abord, on leur explique que ce ne sont pas des vacances : on prépare un emploi du temps assez carré, avec des heures complètes réservées au boulot et à l’école. OK, pour les plus grands, ce n’est pas trop difficile… Pour les maternelles, ils seront fiers d’être un peu responsabilisés : on leur installe un paquet d’exercices de leur âge, jeux, coloriages, et on démarre la minuterie de la cuisine (ou du portable), en expliquant que quand ça sonne, ça y est, ils peuvent venir voir papa ou maman pour montrer leur travail. Pour les petits comme pour les grands, on pense aux récrés : dans le jardin ou au parc, c’est important d’aller s’aérer !

Et pour les écrans, le drame de notre génération de parents, la solution facile pour avoir la paix, le truc c’est de poser dès le départ des limites claires : pas plus de 20 minutes, une heure, deux heures par jour… en fonction de l’âge et de vos propres valeurs. Mais dites-leur dès le début que ce ne sera pas la peine de réclamer davantage : ils devront apprendre à s’occuper autrement, même si le temps est long.

Le confinement, il était temps : on positive !

Entre nous, avouez : vous n’avez jamais râlé qu’entre le boulot, l’école, les activités, les visites chez mamie, les courses, le ménage, la paperasse et tout le reste, vous en aviez MARRE de courir ? Vous étiez crevée ? Vous n’aviez pas le temps de profiter de votre famille ? Eh bien la voilà l’occasion ! Parce que oui, il va falloir bosser, pour eux comme pour nous, mais il y a quand même un paquet d’à-côtés qui disparaissent, et vont nous laisser plus de temps, à commencer par les trajets et les activités… On est obligé, d’accord, il y a un côté film de fin du monde, d’accord, mais franchement, c’est le moment ou jamais de vivre slow, à la cool, en famille, et de s’attaquer à ce que vous n’aviez pas le temps de faire… et qui vous fait plaisir !

Comme par exemple :

- faire les albums de photos, en berne depuis 2003

- et des montages vidéos avec tout ce que vous avez sur vos téléphones

- lire, lire, lire

- regarder le feu dans la cheminée

- les épouiller (c’est le moment ou jamais de se débarrasser des poux !)

- cuisiner avec les enfants, ou les laisser faire le dîner

- vous réveiller un peu plus tard (emploi du temps carré, ok, mais c’est pas l’armée non plus !)

- et vous coucher un peu plus tôt (et donner enfin aux enfants un rythme raisonnable)

- peindre ou dessiner en famille

- aller courir sur la plage vide ou dans la forêt

- chanter très fort

- sortir les jeux de société, et même terminer une partie de Monopoly

- leur partager vos vieux films préférés, « E.T. », « Les Goonies », « Beethoven »…

- écrire des lettres, des vraies, avec un stylo

- se faire des challenges en famille : on apprend par coeur les capitales, ou des poèmes

- mettre à jour votre paperasse… et jeter les vieux papiers périmés

- jardiner

- se faire l’intégrale de Star Wars, Harry Potter, Friends… Trotro

- aborder les sujets sensibles : amour, amitié, sexualité, religion, mort, politique… et les écouter vraiment, même à 6 ans (Enfin on adapte les sujets, hein ! Mais ils ont pas mal de question en ce moment…)

- repeindre leur chambre, faire le tri dans leurs jouets et livres

- faire un journal de bord du confinement, écrit ou vidéo, auquel chacun participe

- apprendre à danser le rock, ou juste danser, ou demander au petit dernier de vous donner un cours de sport

- appeler leurs grands-parents en face time

- imaginer avec eux ce que vous feriez avec 54 millions d’euros

- leur dire que vous les aimez, même si vous avez réduit les bisous

Vous allez voir, on va finir par espérer que ça dure encore plus longtemps, ce confinement !

 

Retour haut de page

inscription NL été 2020 long